Commencer un Bullet Journal: fournitures et tips indispensables

Commencer un Bullet Journal peut être « absolument terrifiant » xD. On ne sait pas quelles fournitures utiliser, on a peur de mal faire, de « gaspiller des pages » … Voici quelques petites infos pour vous aider à démarrer sereinement!

Le matériel du Bullet Journal

Comme je fais partie des amoureux du Bullet Journal minimaliste, alors mon matériel se résume à quelques bons basiques: un carnet, 2 stylos: un noir et un couleur pour réhausser de temps en temps, une règle et un tampon dateur.

Si vous avez un chat sur les genoux, ça peut aussi être très utile. Ça tient chaud, ça ronronne, ça détend 😀 .

bullet-journal-materiel

5 Tips pour commencer votre BuJo

Voici une liste de 5 conseils que je vous recommande de suivre pour commencer votre BuJo le plus sereinement possible:

1. Faites-vous plaisir, direct!

Certains commencent par un cahier de brouillon tout simple. Pour ma part, j’ai préféré commencer directement avec du matos qui me plaisait: le Leuchtturm1917, mon stylo feutre adoré, une règle traceur ect.

Le Bullet Journal est un outil d’organisation simple mais les premières semaines peuvent être éprouvantes: il faut se faire au système et ce n’est pas toujours évident. Cela peut vous donner envie de fuir. Avoir de belles fournitures, cela m’a énormément motivée et permis de persévérer dans cette aventure!

2. Keep it simple, stupid

Commencez avec des mises en page simples. Ne vous lancez pas immédiatement dans des mises en page compliquées ou très illustrées.

3. Faites des brouillons

Si comme moi, à l’arrivée du Leuchtturm1917, vous vous êtes dit « je n’oserais jamais écrire dedans » et que cela vous bloque, faites des brouillons!

Au début, j’avais un cahier que je réservais 100% à des brouillons de mises en page. Cela m’a permis de me faire la main et au fur et à mesure, de désacraliser le carnet principal. Maintenant, je réserve des pages entières de mon BuJo aux tests déco, mises en page, tests stylo etc.

4. Documentez-vous!

Ici, sur le blog, vous avez des dizaines d’articles pour vous aider à découvrir le Bullet Journal.

Je vous recommande aussi de vous inscrire sur le groupe FB français dédié au Bullet Journal: allez voir dans l’onglet « files », vous y trouverez des TAS de bonnes informations. Par exemple, cette excellente note explicative, hyper concise (Crédit: Tiny Ray of Sunshine, traduit par Au Web des Merveilles):

bullet-journal-guide-reference

Télécharger ce fichier

5. N’oubliez pas: ce n’est qu’un carnet

Mine de rien, j’ai noté qu’il y avait beaucoup de tensions autour de cet objet de désir: certaines personnes prennent l’activité trop à coeur et on arrive à des abandons voire pire: des prises de tête sur les différents groupes Facebook « faut faire comme ci, pas comme ça … faut tel carnet et pas tel autre … les planners c’est le mal absolu et patin, et couffin ».

Hey, les filles! C’est un CARNET. C’est sensé être un plaisir et/ou un outil pour vous filer un coup de pouce dans votre quotidien .. pas un sacerdos, allons, allons!

Donc: stop la pression, stop la comparaison. C’est un objet personnel, souple, flexible. Gardez à l’esprit qu’il faut que cela vous serve: organisation ou moment détente … dans les 2 cas, prenez du plaisir à le faire, vous devez en retirer de la satisfaction! C’est le plus important!

Bon bujotage les amies ❤︎ !

Rubriques: Bullet Journal
Auteure

Julie, fana de papeterie depuis ma plus tendre enfance, je collectionne planners, carnets, agendas, stylos, washi tape ... Je combine le Bullet Journal et les carnets Midori.

8 petits mots

  1. Merci, merci de rappeler que ce n’est qu’un carnet, un outil d’organisation de plus 😉

  2. Merci pour les infos, conseils, précieux quand on débute. Et merci aussi d’avoir désacralisé l’objet : le bujo, c’est perso, on y fait ce qu’on veut, comme on peut, on améliore, tout est permis. Et c’est ça qui est intéressant.

  3. Yes, yes, et re-yesssss! Merci pour cette mise au point parfois bien utile! On y met du coeur et de l’enthousiasme, mais c’est le bujo qui doit être à notre service, pas l’inverse!!

  4. Pingback: 5 mois de Bullet Journal: mon bilan

  5. Merci de ces précieux conseils… mon BuJo à moi : so-phie.fr/2016/11/13/le-bujo-ma-nouvelle-lubie/
    Je suis un peu en désaccord avec toi sur le choix du premier carnet… j’en suis à mon 4ème en 3 mois alors je préconise le cahier de brouillon en première intention si on ne veut pas payer trop cher (cela dit j’ai aussi commencé avec de jolies fournitures qui donnent envie).
    Mon dernier cahier est en fait un classeur clipbook de filofax, comme ça si des pages ne me plaisent pas j’enlève, tout bêtement ! 🙂
    D’ailleurs, si ça intéresse, que ce soit pour les utilisateurs du clipbook ou autre à trous, ou alors pour découper/coller, ou simplement piocher des idées, je vous propose mes pages de novembre à télécharger: so-phie.fr/2016/11/14/bujo-comme-promis-un-cadeau-a-telecharger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *